Alliance AWO


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Se souvenir pour repartir

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeremy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 12484
Age : 29
Rang : Maître AWO et Ambassadeur
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Se souvenir pour repartir   Mer 12 Aoû 2009, 13:48

~~~~~

Se souvenir pour repartir

~~~~~


Un bruit.
Un murmure.
Puis... plus rien.

Le réveil est dur. Que m'est-il donc arrivé ? Où suis-je ? Deux questions auxquelles je ne saurai répondre seul. Je suis dans un endroit froid, humide. Je ne me sens pas à ma place. Il n'est pas possible que j'ai atterri seul ici. Quelqu'un m'a contraint à venir en ce lieu. Tout a une explication, il me suffit de la retrouver.

Mon corps est lasse, mal en point. J'ai beau vouloir de tout mon être retrouver les causes de ce malheureux accident, je n'y arrive pas. Je suis désespéré, et avec mon désespoir, la douleur d'un corps qui se déchire. Mes yeux sont troublés par un brouillard épais, vestige de l'accident passé, et le noir qui m'entoure ne me rend pas la tâche facile. La douleur se localise à plusieurs endroits.
A la tête. Tout est là pour indiquer le signe d'une agression. Un liquide épais et visqueux se situe à l'arrière de mon crâne. Avec lui s'accompagne une fièvre épouvantable et une migraine abominable. C'est comme si on essayait de m'évincer de l'intérieur, de me retirer morceaux par morceaux les maigres souvenirs qui me rattachent encore à hier.
Au ventre. Le feu bat son plein. Les flammes me brulent de l'intérieur. A l'image d'un paysage souillé par les méfaits d'un pyromane, les forces d'intervention ont réussi à contenir son acte maléfique, et les dernières résistances ont pris possession d'un endroit inaccessible, c'est en moi.
Enfin, les maux les plus forts viennent de mon cœur. Il résiste aux assauts de la haine, de la colère, mais bien qu'armé contre ces vices, aujourd'hui il n'a plus la force de tenir. Bombardé de toute part avec une fréquence insoutenable, il est obligé de céder et de laisser entrer l'ennemi. Affligé par cette bataille, les traces sont profondes. Je les ressens encore de tout mon être.
Cette nuit là j'ai dû livrer un affrontement terrible. Mon ennemi est parti mais je cherche encore qui il est, ce qu'il me voulait, et pourquoi il s'en est pris à moi. Mes interrogations sont grandes, mes ennemis potentiels bien nombreux. Je ne cherche plus avec conviction, je suis meurtri par cet agissement, triste de ne rien en savoir, à défaut de mémoire. Je veux comprendre, je n'y arrive pas. Je me rendors, après tout, il fait encore nuit et la nuit porte conseil.

A l'aube des premiers rayons du jour, je m'éveille lentement. La lumière est si forte que j'ai du mal à savoir où je suis. C'est comme si ma mère était de retour et qu'elle ouvrait les rideaux de ma chambre, à la fois pour faire preuve de son autorité et pour m'obliger à ne pas rester cloitrer sous ma couette. Cliché de film et de série en tout genre. Mais ce qu'il y a de plus terrible, c'est cette réaction entre les yeux et le soleil. Je ne vois alors plus rien, ou plutôt, tout en blanc. Cherchez à voir dans le noir, c'est pareil, c'est impossible. Alors que j'essaie de recouvrer la vue, enfin je me souviens.
Il était 03h49 quand le drame s'est produit. Afin de profiter de l'été, de la plage de sable blanc, des bars à tapas, des jolies filles, des boîtes de nuit et des cocktails de folie qui vous remontent le moral dès la première gorgée, je suis sorti dans le but de passer la nuit la plus inoubliable de ma vie. Je crois que c'est réussi. Parti de chez moi aux alentours de 23h00, je me suis rendu dans une boîte huppée. Assis au bar, j'ai bu plusieurs verres pour souiller un souvenir de longue date qui avait refait surface l'après midi même. L'alcool ne peut soigner nos maux, mais elle peut les atténuer un moment. Je me suis donc enivré jusqu'à ce que mon corps refuse le prochain verre. Une inflammation, la douleur au ventre. Au son de la musique si détonante dans ma tête, je décide d'arrêter. Un bruit pour un mal. Un cœur pour un amour qui resurgit.
Ivre de cette soirée désespérée, je décide de rentrer en marchant pour essayer de retrouver ma lucidité. J'ai profité d'une promenade sur la digue pour me ressourcer, admirer la côte. Les rumeurs disent qu'il faut fermer les yeux et écouter la mer. Il arrive que parfois les sirènes vous bercent en vous murmurant tout ce dont vous souhaitez entendre. J'ai donc fermé les yeux et je me suis laissé hypnotiser par ce champ. Peu à peu, j'ai entendu des sonorités me rappelant d'agréables moments passés en sa compagnie, des moments à jamais graver. J'ai flotté dans mon inconscience jusqu'à cet instant où il a fallu reprendre pied. Équilibre perdu, mer à côté, je tombe. Un rocher pour oreiller, un murmure pour un cœur brisé. Puis... plus rien.

Je me souviens, c'était au matin, et c'étaient mes dernières heures. Cet endroit froid et humide, je peux désormais lui donner un sens. C'était mon corps, ma mort. Pris dans un coma profond, il s'agissait de mes derniers instants dans le monde matériel. Mes maux n'étaient que les résidus du matin même, douleur sentimentale au cœur d'un amour ressurgi, overdose pour le foie, et traumatisme à la tête dû à une chute enivrée. Tout s'explique. Et cette lumière. Ce n'est que le commencement d'une nouvelle vie, une vie au-delà, à laquelle chacun aura droit. Moi en parfait inconnu que je suis, blessé par le passé, apeuré par un futur hostile et mal en ce moment, j'ai décidé. Certaines blessures sont parfois si profondes que rien ne peut les guérir. Je n'ai pas réussi à cicatriser, ni même à me soigner. Une plaie s'est réouverte. J'ai renoncé, tout quitté, pour un nouveau départ.

~~~~~


By JaY

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr/
Jeremy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 12484
Age : 29
Rang : Maître AWO et Ambassadeur
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Se souvenir pour repartir   Mer 12 Aoû 2009, 13:50

Rp qui s'inspire d'une de mes lectures, "Je reviens te chercher" de Musso. Une copine tenait absolument à ce que je le lise, je n'ai pas été déçu. Suite à ça, et bien, j'ai écrit ce petit récit.

Bonne lecture

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr/
 
Se souvenir pour repartir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance AWO :: ADMINISTRATION GENERALE :: Place publique :: Café Barret :: Section RP-
Sauter vers: