Alliance AWO


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 une époque terrible ....

Aller en bas 
AuteurMessage
karak

avatar

Nombre de messages : 30
Rang : WhIte DwArF
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: une époque terrible ....   Mar 20 Fév 2007, 13:54

Etre un joueur à cette époque, c est etre un compétiteur noyé dans la multitude. C est exsiter sous des regimes les plus cruels et les plus sanglants que l ont puissent imaginer.
C est un univers dans lequel vous pouvez penetrer, si vous l osez car cette époque est sinistre , terrible ou vous ne trouverez que peut de reconfort et d espoir.
Vous voulez prendre part a cette aventure ,abandonnez tout espoir car il n y a pas de paix au milieu des étoiles
Cet univers est vaste , l alliance Awo est là.
Il n est de déesse que l Alliance, elle est notre bouclier et notre protectrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asran

avatar

Nombre de messages : 236
Age : 34
Rang : ex awo
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: une époque terrible ....   Mar 20 Fév 2007, 21:47

Meme dans les tenebres les plus profondes reside la lumière,

Si dans cette galaxie joncher de montres assoifés de conquetes et de destructions nous empeche d'avancer droit devant alors tel est notre salut de porter les armes jusqua la destruction de ces heretiques car notre but ultime :
La paix dans cette univers souiller de violences et vices mais avec vous tous mes frères nous y parviendrons !

"aux armes mes frères nos reves doivent etre defendu meme si faut pour cela les realisés en marchant cote a cote avec la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karak

avatar

Nombre de messages : 30
Rang : WhIte DwArF
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: une époque terrible ....   Mar 20 Fév 2007, 22:15

Nous pouvons cheminer sur de grandes routes droites , nous pouvons guerroyer sur deux petits chemins tortueux mais l honneur de la justice ni subira aucune contrainte ni l endroit ni le lieu.
A la fin de notre parcours , nous chanterons nos cantiques à haute voix, nous respecterons le courage des vivants, glorifierons nos équipiers disparus.
Recherchons l honneur de nos actes et nous ne connaîtrons pas la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 12484
Age : 29
Rang : Maître AWO et Ambassadeur
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: une époque terrible ....   Sam 24 Fév 2007, 00:17

"Mes amis ! l'univers devient terrible, il s'assombrit de plus en plus. Prenons les armes. Il faut nous révolter et ne pas laisser ce monde qui est le nôtre croupir dans sa léthargie et ainsi disparaître dans sa permanence obscure.

L'ordre du monde doit être renverser. Les plus puissants doivent être déchus, les tyrans être anéantis, les gigantesques flottes réduites à l'état de poussière. Cela ne peut se faire sans la grande majorité des citoyens. Je veux dire vous et vous ! Nous sommes les plus faibles mais c'est justement parce que nous sommes les plus faibles que nous n'avons rien à perdre. Qui oserait croire que nous n'avons pas la force de nous révolter ? de renverser l'ordre établit et qui dure depuis bien trop longtemps ?"

C'est sur ce discours, que le général réussit à convaincre ses troupes et à se mettre en route vers le château du royaume encore gardé et protégé par une infime partie de l'armée fidèle et asservie aux terribles pouvoirs du roi.

Il faisait encore nuit lorsque les deux camps s'affrontèrent. D'un côté une armée d'épée, de lance, d'armure, de chevaliers redoutables mais ayant peur de la défaite.
De l'autre tout un peuple mené par un général téméraire et prêt à aller jusqu'au bout. Ce peuple était pauvre. En revanche il avait l'une des plus grandes qui puissent exister ; le courage et pas la peur de mourir. Ensemble ils formaient un groupe invincible.


La plupart des paysans furent tués. Le massacre fut terrible. Le général fut blessé gravement.

A l'aube, une minorité d'irrésistible soldats du tyran continuait de se battre. Le peuple vainquit, dans un dernier sursaut de bravoure, ce gouvernement. Il s'empara du château et chercha dans les galeries et méandres le roi. Le résultat resta vain. Durant la bataille, il avait fuit avec ces deux gardes protecteurs, laissant lâchement son armée seule, sans ordres distincts.

Les derniers soldats capitulèrent et attendirent de voir le roi sortir de sa forteresse. Cette image ne se fit jamais hélas.

A l'issue de ce coup d'état populaire, de cette révolution, le général repris une fois de plus la parole et adressa au peuple ces mots :
"Nous avons vaincus ensemble. C'est ensemble mes chers amis, mes chers confrères, c'est à nous que repose le devoir de fonder un nouveau gouvernement. C'est un gouvernement populaire qui doit apparaître.
C'est le gouvernement du peuple, pour le peuple et exercé par le peuple qui doit naître et ce gouvernement se nommera 'demos cratos' !
Quand à vous ! oui vous ! soldats déchus ! Nous n'auront aucune sanction à votre égard. Le peuple porte une nouvelle vision du monde, celle d'un monde libre où chacun à sa place. Vous avez donc le choix entre rejoindre ou plutôt retrouver votre maître ou alors de rester parmis nous dans une totale indifférence, sans aucun jugement de la part de quiconque."

Tous les soldats restèrents. Ils s'étaient rendus compte que pour leur roi, ils n'étaient que des hommes manipulables et obéissant et que le roi méprisait leur dignité et leurs qualités d'homme.
Au final c'est la sagesse et la réflexion d'un homme et soutenu par tout un peuple qui peut renverser un gouvernement.
"Ce n'est pas le peuple qui devrait avoir peur de son gouvernement mais c'est le gouvernement qui devrait avoir peur de son peuple".
Pour permettre à une monarchie d'exister, il ne lui faut qu'une chose, un monarque sage et clément ; "il faudrait pour le bonheur des États que les philosophes fussent rois ou que les rois fussent philosophes "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr/
Fïnwë
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3687
Age : 29
Rang : Amiral et Ambassadeur AWO
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une époque terrible ....   Dim 25 Fév 2007, 20:08

Dans le ciel de cette fin d'apres midi, un sifflement se faisait entendre depuis quelques secondes.
Un homme marchait, solitaire perdu dans de profondes pensées, que d'aucuns jugerais philosophiques.


Une autre planete, un autre monde, une autre culture. Ici et là le sol se jonchaient de profonds cratéres comme au sortir de quelque longue longue et douloureuse guerre. Des voix, sur la gauche d'un petit sentier raviné par la pluie, se faisaient entendre.
"ecouté, nous ne pouvons nous permettre de lancer une quelconque offensive, meme minime! cette guerre nous à deja cou.....
ça suffit! faites ce que je vous dis, sinon, nous y passerons tous! Il faut que vous compreniez, Sire, que vous n'etes pas seul, et que d'autres sont là pour vous aider! les lunniens seront sans pitie si ils peuvent se regrouper!
Monsieur l'Empereur, notre armée qui n'etait deja que ridicule, s'est faites ecrasé, il ne nous reste rien! je refuse!
Je vous rappelle que c'est moi qui vous est fait nommer à ce poste! suivez moi ou bien je nommerai quelqu'un de plus conciliant à mon égard, à votre place!
mais, Monsi....
Il suffit, je vous ais suffisament entendu! votre flotte entiere devra etre presente en la ville-planete de "Terra One" d'ici une semaine au plus! sous peine de mort!
Bien, j'y serais, n'ayant pas le choix".

Revenons à cette homme perdu dans ses pensées. Il avait pour nom, Galathil. Seigneur et Empereur de l'un des plus puissants empire de son alliance, il en était aussi l'un des plus mystérieux. Personne n'as jamais eu l'occasion de pouvoir sonder son esprit (fermer depuis longtemps) ou meme de voir son visage. Ceux qui avait eu "l'honneur" de l'entrapercevoir, ne pouvaient plus se vanter d'etre encore de ce monde. A la fois sans pitie et genereux, il distribuait sans arret insultes et louanges, cruauté et generosité.
Depuis de nombreuses années, une guerre l'opposée aux empereurs les plus puissants que l'univers est tenu en son sein. Pour ne pas avoir à mourrir avec son peuple, il y avait entrainé ses amis, formant une alliance redoutée. Ses ennemis avait fait de meme. Et la guerre s'etait engagee, terrible, destructrice.
Les petits empires se developpants alentours de ces 2alliances s'etait vus irremadiablement detruits. Galathil, regrettait aujourd'hui de n'avoir eu le courage d'abiquer, et d'eviter une guerre qu'il jugeait inutile, desormais.

Un autre personnage, une autre histoire, qui, comme tant d'autres, à suivi le destin de ces 2alliances, rivales jusqu'a la mort. Celui ci se nommait, ou plutot ne se nommait pas. Crains de tout le Conclave, il n'avait d'autre ennemi que Galathil, Elfe qu'il craignait par dessus tout. Lui-meme noir jusque dans les tréfonds de son ame, il se vantait de pouvoir abbatre n'importe qu'elle créature, aussi puissante soit-elle, de l'univers. La legende disait de lui, qu'il fut capable de tuer d'un seul coup, l'une des plus puissantes bétes de ce monde. Je veux parler du Dragon Celeste.

Ceux ci vivent jusqu'environ 2500ans, pour les moins chanceux (5000ans pour les plus agés). Ils atteignent l'age adulte à 1000ans, decidant à ce moment là, de la couleur qu'ils prendront pour les millenaires à venir. De taille gigantesque, d'une puissance incommensurables, ils sont indomptables et fieres. C'est une race intelligente, mais malgrés tout ce que l'on pu dire d'eux, ils n'aiment en aucun cas faire du mal à une quelconque créature. C'est la raison pour laquelle ils se nourissent essentiellement de meteores, et autres gravats intergalactiques.
Ces Dragons, se sont rangés au debut de la guerre au coté des hordes Phyramiennes, séduit par les promesses et les soi-disantes envies de l'empire de Phyramme. Dés la 1ere bataille opposants Phyramme et le Conclave, l'erreur de l'Empereur Esteph, fu sans doute de montré la noirceur de son ame. Ayant gagné cette bataille il ordonna l'execution des débris restant de l'armée du Conclave. Les Dragons dégoutés par l'extreme plaisirs que prenait l'armée Phyramiennes à ce massacre, defendirent les quelques légions restantes du Conclave. Esteph lui-meme faillit etre tué, il ne due sa vie qu'a la grande dexterite de fuite qu'eu son pilote. Depuis ce jour les Dragons Celestes rejoignirent les rangs Conclaviens, et y resterent.


[HRP] je continuerais plus tard, ou je vais ecrire qq betise^^
dsl pour la mise en forme, ça sera fait plus târd lol!

les personnages sont FICTIFS
J'ai pris le nom de Galathil puisque c'est Jeremy qui m'a demandé de poster un RP :wink: :wink: [HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luckie
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 3486
Age : 25
Rang : Maitre colonisateur d'AWO
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: une époque terrible ....   Lun 26 Fév 2007, 15:52

[HRP] Tient, des Rp ! comme je suis en vacance ( c'est l'autre luckie qui parle), je ne peux pas résister : petit texte écrit en passant [/HRP]



Le vent soufflait sur la plaine.
Le roi contemplait la forêt de verre, jonchée des débris cassant de la déflagration passée, s’étendant à travers toute la plaine telle un étrange flocon de glace, dont les lignes brisées semblaient fendre le ciel par endroit. La lumière se réfléchissait sur les quelques feuilles translucides qui continuaient encore de tomber des branches qui n’avaient pas été brisées par l’explosion, éclairant d’une lueur blanche le corps de sa bien-aimée, allongée comme simplement endormie sur le sol à ses pieds, éblouissante de pureté dans une robe d’argent immaculée, à peine noircie par la trace sombre de la flamme, juste au dessus de son cœur.
Le roi versa une larme, une seule, et se retourna en la laissant là, le visage presque de nouveau serein, mais aussi définitivement brisé que cette forêt qu’il avait faite construire.
Les souvenirs le submergèrent.

Il n’avait jamais voulu être roi. Dès sa naissance, il avait su qu’il n’était pas de ceux qui trouvent un jour le bonheur – enfermé dans une prison de responsabilité, forgé par son propre sens de l’honneur.
Il s’était trompé : il avait vécu seul, entouré par des centaines de personnes, une vie vide et sans intérêt, emplie de tout ce qu’un homme peut rêver, hormis de ce qui est vraiment important en fin de compte ; Puis elle était venue. Il lui avait fait construire une forêt de verre rose, pour aller avec ses yeux violets, et ils y avaient marché ensemble le jour de leur mariage, un an seulement après l’avoir rencontrée.

Il était heureux, et c’était la guerre :
Lui qui avait voulu mourir au combat, régner sur le monde pour mieux pouvoir le détruire, défier Dieux et tuer le Diable, maintenant, il voulait vivre, ou mourir en essayant.
Il avait pourchassé les injustices à travers le monde, en un élan impitoyable : ceux qu’il ne détruisait pas, il les réduisait à l’impuissance, ne laissant derrière lui que l’ombre de civilisations, qu’une seul pensée : l’obéissance envers lui-même, l’amour d’un roi conquérant, suicidaire, qui semblait la seule voie de survie dans un univers où le chaos est plus fort que la justice.
Il avait combattu le chaos avec ses propres armes : détruire le juste, garder le reste ;
Il ne laissait ni alliés, ni ennemis, rien que le vide qui avait empli sa vie, pour que rien ne puisse plus jamais la faire retourner à la morne absence dont il avait réussi à se dépêtrer.
Un jour, il n’y avait plus eu d’ennemis:
Plus de but, plus de dangers, que des peurs incohérentes ; c’était la deuxième année après leur rencontre, et un millénaire de paix s’annonçait sur son empire, couvrant le peuple qu’il avait conquis d’un espoir bienheureux - de cette absence de peur, de cette envie de vivre qui succède à ces instants où l’on a regardé la mort en face, et que maintenant elle regarde quelqu’un d’autre.

Et la mort regardait le roi : elle était apparue un jour sous la forme d’une maladie, de celle qu’on ne croyait pas pouvoir exister, telle la lycanthropie, ou ces forme de folies qui n’existait plus dans l’univers, depuis le jour où les fous étaient impitoyablement tués.
Pire : l’humanité ne pouvait pas la combattre, car les armes qu’elle avait faites construire pour se défendre ne pouvaient pas détruire quelque chose d’aussi petit.
L’humanité combattit vaillamment, et perdit :
En un mois, il ne resta plus qu’une seule planète habitée par l’homme dans tout l’univers : Ceux qui avaient été contaminés étaient plus forts, plus rapides, plus impitoyables, et sillonnaient l’univers tels des pirates, contaminant les vivants, et se nourrissant des morts. Ils s’amassaient de l’autre côté du bouclier protecteur, le visage bleu et une goutte de sang perlant au coin des lèvres attendant un festin qui ne saurait tarder à venir, inlassablement, car le reste de l’univers n’était que vide où plus rien n’aurait pu vivre, tant ceux-qui-avaient-été-humains s’étaient nourris avidement de la vie qu’il y avait. Le roi attendait - sur son balcon avec vue sur la forêt – de savoir qui d’eux ou de son peuple allait mourir de faim en premier.
C’était la troisième année après leur rencontre.

Au troisième jours du troisième mois de cette année, il y eut une brèche dans le bouclier. Un seul vaisseau entra, fut détruit au sol, mais le mal était fait : la population était contaminée, et le roi se vit contraint d’ordonner peu à peu l’exécution de centaines de personnes. Mais le mal se propageait plus vite que la quarantaine.
La population diminua, car les soldats aux ordres du roi tuaient immédiatement les contaminés, et au bout d’un certain temps, il ne resta plus qu’une vingtaine de personnes sur toute la planète, et une dizaine d’hommes dans tout l’univers.
A la fin du troisième mois, le roi s’enfuit de son palais, seul avec sa femme, emportant avec lui le canon laser que son père lui avait légué, une relique du passé qui fonctionnait miraculeusement encore. Il était poursuivi par les deux derniers gardes, qui avaient été contaminés le matin même, ceux qui gardaient sa chambre, mais il avait réussi à prendre suffisamment d’avance pour faire ce qu’il devait faire.
Ils coururent tout deux dans la forêt de verre. Il lui avait menti en disant qu’ils pourraient s’y cacher, avant de trouver un moyen de fuir. Elle l’avait cru car elle l’aimait, et il se sentait coupable d’avoir dû lui dire ça.
Arrivé à peu près au centre, il l’embrassa une dernière fois, recula, et lui tira au milieu de la poitrine.
Elle eu une réaction de surprise, puis comprit pourquoi il avait fait cela, et s’effondra dans ses bras en voulant lui dire son amour.
Il la posa à terre, regarda les débris autour de lui, conséquence de l’onde de choc qui s’était étendue à travers toute la forêt, et versa une larme sur son cadavre immaculé.

Puis il rechargea son arme, et comme il était le dernier homme de l’univers, il ouvrit à distance le bouclier et fit demi tour vers le palais pour y mourir.

_________________




Dernière édition par le Jeu 08 Mar 2007, 01:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://awoteam.forumactif.com
le roi decoupeur

avatar

Nombre de messages : 2520
Age : 25
Rang : aprenti floodeurs^^
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: une époque terrible ....   Mer 28 Fév 2007, 16:17

[HRP]petit texte lol mais j'adore
bon allez a moi[/HRP]

Il y eu un jour comme tant d'autres d'ailleurs ,dans le chateaux d'Andore pas loin d'une plaine,un messager venu en courant dire au roi bien des choses en sommes .Le messager corrut jusqu'au jardin du chateaux aussi grand que le comté de Mil Chateaux Roux ,le messager très essouflé retrouva enfin le roi .
Et lui dit si essoufflé :
-Un message venat du roi de Nouvanne Garde !
Le roi d'Andore:
-Et que me veux-t-il?
Le messager:
-Lisez Seigneur Anselme! Et vous verrez !
Le roi prit le message etpar supéfacton il vue ceci
"Au seigneur Anselme ,
Comment allez vous?
Bon avant de vous dire ça je voulez déjà me présenté .
Je suis le roi d'Ingora sous le nom de Julien le Persecuteur.
Je viens vous dire que vous nous avez acheter des marchandises que vous devez avoir prit ,mais sans nous donnez l'argent pour satisfaire mes besoins .Je vous demandes les ressources sinon vous ne revverrez plus votre fille.
Seigneur Julien .
Le roi à pein appeuré dit a son messager :
-Dites lui que se sera la guerre! Qu'il me l'a ramène vivate ou pas se sera la même chose pour lui !
Le messager reprenant son souffle:
-D'accord ! J'y cours!

Une semaine plus tard la guerre éclata ,les armées du seigneur Anselme était très nombreuse par rapport a celle du Seigneur Julien qui elle était beaucoup plus sofistiqué.
L'énorme armée du Caporal Riftohisse était prète a commencer la guerre,Le Caporal Riftohisse était un sujet du roi Anselme ,Il lui a toujours été fidèle.
Deux jours se suivit et il n'y eu toujours pas de bataille .Mais soudain un matin où le vent soufflé si peu sur la grande coline de Hangard ,on voyait une grosse masse de silouhette qui se raprocher de plus en plus .C'était l'armée du Seigneur maléfique surnomé le Percecuteur ,d'énorme machine était à ces cotés ,on aurait dit des énormes dragon en bois.
Le Seigneur Anselme toujours aussi brave et jamais appeuré n'en avait toujours pas changé ,
Il commença par dire a son Caporal :
-Attaquer par le flan gauche . On n'auras pas besoin de plus d'hommes.
Le Caporal intrigué:
-Mais alors pourquoi en avoir amenés un si grand nombre ?
Le roi lui dit d'un ton calme:
-Pour lui faire peur.
Le Caporal ne posa plus de question et partis avec sa troupe de soixante-dix mil hommes face à l'enemi .
Quand il arriva sur le flan gauche comme lui avait dit son maître ,il dit à sa troupe de chargé .La troupe du seigneurs maléfique pris un coup mais ce defendit à merveille. Le combat était senglant ,le Caporal en tué dix par dix et se fesait aider par ses archers qui décendé les cavaliers qui allaient à une allure défiant la réalité .Les paladin du Caporal tomber un par un et finissaient dépouiller par l'adversaire .L'attaque fut un desastre trois cents hommes revenirent à leur pas .

[HRP]la suite dans un autre post [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le roi decoupeur

avatar

Nombre de messages : 2520
Age : 25
Rang : aprenti floodeurs^^
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: une époque terrible ....   Mer 28 Fév 2007, 19:12

******


trois cent hommes revenirent à leur pas .Le Roi Anselme s'étonna de la défense que Le seigneur maléfique avait mise au point.Ce fut une retraite pour le reste de l'armée ,tandis que les trois cent soldats essayèrent de se défendre et en même temps de s'en aller .La Caporal Riftohisse vit son armée se détruire en fumée ,il resta immobile pendant que les autres se battaient .Et soudain une furie lui traversa l'esprit et le prit tout entièrment ,il coura de toute vitesse vers l'armée adverse et ces dix chevaliers de pointe accourut l'aider . Ce fut une bataille perdu d'avance pour ces onze soldats brave et puissants qui se battaient s'en relache .Ils les attaquèrent de partout mais se défendaient comme des diables .Mais soudain l'épée du Caporal tomba sur le sol et se retrouva sans défense ,il esquiva le plus de coup possible mais malheuresement un soldat de l'autre armée brandit son épée vers lui .Mais tout à coup une flèche transperçat le soldat .Et une pluie de flèche s'abatit sur l'armée maléfique .Toute l'avant postde l'armée maléfique a été decimée .Le Caporal surpris se retourna et vit l'armée entière du roi Anslème fonçait vers lui ,et en tête de la troupe le roi Anslème .La troupe maléfique appeurés par ce retournement de situation parti en courants et fesaient une grosse retraite .
Une fois le Caporal et le roi côte à côte ,le roi lui dit :
-Bien joué Caporal !Vous avez fait partir l'adversaire
Le caporal fier lui dit :
-Merci beaucoup ! Et aussi merci de m'avoir sauver la vie !
Et oui c'était le roi qui avait tiré sur le soldat pour sortir de là.
Une fois la bataille treminé Le roi rentra chez lui pour remonter sa flotte de cette grosse perte et reprendras la guerre aussitôt la troupe guérit.

[HRP]la suite dans un prochain épisode !
Dites si vous aimez ! ou si vous avez de conseils a me donner![/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une époque terrible ....   

Revenir en haut Aller en bas
 
une époque terrible ....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les instruments de musique de notre époque
» C'es terrible un graphiste qui pèete un plomb
» Métaux utilisés à l'époque romaine...
» Traditions (Guerriers et militaires de l'époque moderne)
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance AWO :: ADMINISTRATION GENERALE :: Place publique :: Café Barret :: Section RP-
Sauter vers: